Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Una stella quallà
  • Una stella quallà
  • : Collection d'instants
  • Contact

Profil

  • Céline
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 22:48

7 mars 2007

 

Petit prince, allumeur d’étoiles, musicien qui vient du ciel et qui fait jouer ses mains sur un morceau de bois… tu y es pour de bon au ciel maintenant.

 

Jamais je ne m’en serais doutée.

 

J’aimerais tant te revoir, te parler comme on faisait sur les escaliers de Saint Charles. J’en aurais tant à te raconter. Tant d’années sans te revoir.

Et ce que je n’ai jamais osé faire : te serrer dans mes bras.

 

Si tu savais ce chagrin, si tu savais combien tu étais aimé. Toi qui disais « je ne veux pas décevoir mes parents, ma famille ».

Tant de souvenirs, des miettes de souvenirs que j’essaie de rassembler. Cette calculatrice qui renferme un trésor.

 

Et puis ce « besoin de croire » que je t’avais argumenté, la dernière fois qu’on s’est vus, la dernière. Je ne voudrais pas que ce soit la dernière. Argumenté juste pour frimer. « Sacré raisonnement » tu m’avais dit. C’est toi qui pourrais me dire, à présent, s’il a un peu d’espoir ce raisonnement.

 

Si sensible, courageux, intelligent. C’est bête de vouloir énumérer des adjectifs pour te définir. Il en manque tant. C’est comme les souvenirs.

 

J’espère que je te reverrai un jour. Tu vas me manquer. Tu seras toujours vivant dans mes pensées.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gabrielle 21/03/2011 20:31



On retrouve toujours ceux qui nous sont chers. Ils ne sont jamais bien loin de nous. Mais il faut sourire à la vie pour qu'ils ne soient pas tristes.



kiki 05/04/2009 07:36

Petit prince de la voile...

kiki 05/04/2009 00:26

On la reconnaîtra toujours cette étoile parce qu'elle traversera le ciel, certains soirs, à l'ajaccienne! Et comme l'a écrit St Ex, on ne voit bien qu'avec le coeur. Moi non plus je ne l'oublierai pas.