Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Una stella quallà
  • Una stella quallà
  • : Collection d'instants
  • Contact

Profil

  • Céline
17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 14:34

Ce n'est pas du sang qui coule dans nos veines

C'est la rivière de notre enfance.

Didier Barbelivien

Repost 0
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 01:10
28 juillet 2016

Première pierre: "invincibles et réconciliés, définitivement chez [nous". Jacques Lovichi

Repost 0
16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 23:47

Il était un pays qu'on citait en exemple Qui disait Droits de l'Homme, égalité des chances Un pays de bien vivre autant que d'espérance Il était une fois mon beau pays de France

Les enfoirés 2011

Repost 0
15 juillet 2016 5 15 /07 /juillet /2016 22:28
Avec les mots d'Albert Camus

"Quelque chose en nous a été détruit par le spectacle des années que nous venons de passer. Et ce quelque chose est cette éternelle confiance de l'homme, qui lu...i a toujours fait croire qu'on pouvait tirer d'un autre homme des réactions humaines en lui parlant le langage de l'humanité. Nous avons vu mentir, avilir, tuer, déporter, torturer, et à chaque fois il n'était pas possible de persuader ceux qui le faisaient de ne pas le faire, parce qu'ils étaient sûrs d'eux et parce qu'on ne persuade pas une abstraction, c'est-à-dire le représentant d'une idéologie. Le long dialogue des hommes vient de s'arrêter. Et, bien entendu, un homme qu'on ne peut persuader est un homme qui fait peur".

Albert Camus "Le Siècle de la Peur", (Combat, novembre 1948) Actuelles I

Repost 0
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 13:56
Défi relevé! Quoi d'autre pour l'an prochain?

Yepaaaaaaaaaaaaa!!!!!

Repost 0
22 mai 2016 7 22 /05 /mai /2016 02:10
Repost 0
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 18:42
Puissance et sérénité
Repost 0
30 avril 2016 6 30 /04 /avril /2016 23:22
Le muguet de mai

De mon frère le lys des bois

Je n'ai pas le touchant emblème

Mais le gazon connaît ma voix

Et la brise me dit : « Je t'aime ! »

J'embaume les lieux où je croîs

Et la rosée à mon front blême

Met des perles, — comme les rois

N'en ont jamais à leur diadème.

Aux premiers chants du rossignol

Je laisse pour vous courir sur le sol

Mes petites clochettes blanches

Qui disent à l'enfant rêveur :

« Les bourgeons étoilent les branches,

Voici le retour du bonheur. »

De moi à toi, qui suis-je ?

Le joli muguet du premier mai !

Antoine Spinelli (1802)

Repost 0
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 23:42
Oghjie: u 27 d'Aprile
Repost 0
20 mars 2016 7 20 /03 /mars /2016 23:26

Un Maître Zen vit un scorpion se noyer et décida de le tirer de l’eau. Lorsqu’il le fit, le scorpion le piqua. Par l’effet de la douleur, le maître lâcha l’animal qui de nouveau tomba à l’eau en train de se noyer. Le maître tenta de le tirer nouvellement et l’animal le piqua encore. Un jeune disciple qui était en train d’observer se rapprocha du Maître et lui dit : « Excusez-moi Maître, mais vous êtes têtu! Ne comprenez vous pas qu’à chaque fois que vous tenterez de le tirer ...de l’eau il va vous piquer ? » Le maître répondit: « La nature du scorpion est de piquer et cela ne va pas changer la mienne qui est d’aider. » Alors, à l’aide d’une feuille, le maître tira le scorpion de l’eau et sauva sa vie, puis s’adressant à son jeune disciple, il continua: « Ne change pas ta nature si quelqu’un te fait mal, prends juste des précautions. Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent. Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons pour sourire. Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation c’est ce que les autres pensent de toi… Et ce que les autres pensent de toi… c’est leur problème ! »

Repost 0