Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Una stella quallà
  • Una stella quallà
  • : Collection d'instants
  • Contact

Profil

  • Céline
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 13:32
Copie-de-Panier2.jpgLe lien,
 
Vieux quartier qui m’a recueilli
Quand, pour un bout de pain,
Le cœur en chagrin,
Si triste, j’ai quitté mon pays
J’ai changé de destin.
 
Au bar des Balanins,
Quelqu’un m’a tendu la main.
Sur ce doux visage, un sourire s’est écrié
« Bienvenue chez toi, au Panier ! »
 
Dans ces murs antiques, tant de solidarité,
J’ai retrouvé le pas de l’amour exilé,
Les pierres, mémoire de mon village,
Des expatriés, sont le point d’ancrage.
 
De la rue Baussenque à l’Evêché,
Résonnent les sirènes quittant le port,
Longs navires qui, le temps d’un été,
Déposent sur leur terre tant d’exilés.
 
La place de Lenche, gardienne d’un nom
Illustre famille, créant un pont
De mon pays, difficile abandon
A cette rive, nouvelle maison.
 
Protégé par ces murs chargés d’histoire,
Le temps d’un instant, je pourrais croire,
Sentir le parfum, entendre l’accent,
Retrouver le goût, jusqu’à l’enivrement,
 
D’un retour chez moi que j’attends.


Céline

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gabrielle 21/03/2011 20:35



Très beau poème, merci!



christel/seuleaumonde 01/04/2008 09:24

j'ai adoré me balader dans ce quertier , il a une âme ..; re-bisous, christel

kiki 24/03/2008 20:39

D'une rive à l'autre il y a comme un écho. basgi